The Elder Scrolls Online - Triskelion

[ Coalition du triskelion ]
Guilde de roleplay intégral (RPvE) et multi-factions sur TESO (Europe, PC/Mac)
 
AccueilParcheminsFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Correspondance personnelle

Aller en bas 
AuteurMessage
SherKey
Contributeur
Contributeur
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 03/09/2017

MessageSujet: Correspondance personnelle   Mar 6 Mar - 21:08

Ma très chère Sœur,

Mille remerciements pour ta dernière missive qui a enchanté mon cœur et m’a fait monter les larmes à force de rire. Ta lettre a égayé mes journées qui me retiennent depuis si longtemps loin de notre Foyer. Toi-même, tu sais mieux que quiconque l’importance de répondre aux demandes de Notre Mère.

Justement, tu as sans doute appris que les affaires m’avaient appelé à Raidelorn, pays sableux et pullulant de créatures répugnantes en tous genres. J’ai passé quelques nuits à Belkarth avec l’intention de repérer les lieux et de comprendre un peu mieux le mode de vie de ses habitants. L’auberge, à proprement parler, n’est pas des plus inconfortables mais on y trouve parfois quelques clients… incommodants.

Quoiqu’il en soit, il s’est avéré que la personne que je devais rencontrer pour Notre Mère était plus armée et entourée que je ne l’avais prévu. Tu comprendras donc que les « négociations » ne sont pas déroulées tout à fait comme convenues. L’aventure a créé un sacré remue-ménage en ville et il m’a fallu m’éclipser dans le désert quelques jours. Pourtant, ce sont ces déboires qui m’ont permis de faire la rencontre d’une étrange Impériale. Une certaine Tide (prononcer « Tidé ») Conti, sorte de – je ne sais pas trop pour l’instant, je te l’avoue – chef de guerre, résidant dans les contrées de la Marche de la Camrade. Il s’est avéré que cette femme est une farouche guerrière et ensemble, nous avons éliminé quelques malédictions daédriques mineures dans une ville complétement quelconque.

Je ne peux que me réjouir de l’avoir rencontré – non pas pour son caractère taciturne et renfrogné, ainsi que pour son rapport déplaisant aux races qu’elle juge inférieures – car elle m’a offert sur un plateau d’argent une véritable porte de sortie. Voilà donc que je chemine avec elle, sous les aspects d’une servante ou d’une mercenaire – selon son humeur. Les gardes de Belkarth n’y ont vu que du feu et cela m’apporte un repos salutaire.
Ma douce Sœur, je t’écrirai prochainement quand mon voyage m’aura mené dans la demeure de cette bienfaitrice. Je compte bien profiter de quelques jours de repos avant de rentrer auprès de notre Mère pour lui faire le récit de ce désastreux contrat…

Je te porte en mon cœur,
Lame loyale dans la nuit,

Ta Sœur,
Iveri Sarothril
Revenir en haut Aller en bas
SherKey
Contributeur
Contributeur
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 03/09/2017

MessageSujet: Re: Correspondance personnelle   Mer 28 Mar - 11:29

Ma douce Sœur,

Près de trois longues semaines déjà depuis ma dernière lettre, que tu as dû recevoir, je pense, depuis peu. Les nouvelles manquent de fraîcheur mais tu seras heureuse d’apprendre que je suis arrivée saine et sauve dans la Marche de la Camarde. A vrai dire, j’ai été plutôt agréablement surprise par les paysages de cette région khajiit, que j'ai pu contempler lors des longues journées à cheval. Il y avait au moins cela pour compenser le caractère renfrogné de l’ainée des Conti. Cette femme est d’une incroyable ambivalence : capable d’être la plus acharnée et vive des combattantes, elle se montre souvent froide et butée à mon égard. Je me demande encore par quel miracle elle a accepté de me laisser l’accompagner. Sans doute pense-t-elle que je le suis redevable de quelque chose. En tous cas, cela m'a amusé pendant tout le reste du trajet! Je ne doute pas que tu comprendras sans mal l’ironie d’une dette dans notre profession…

Mais je m’égare, encore, et je risque de me retrouver à court d’encre - et de forces - avant de t’avoir raconté le plus amusant de mon voyage. Figure-toi, chère Sœur de cœur, que Tide Conti – toujours elle – m’a abandonné à trois lieues de son domaine, situé sur les hauteurs d’Arenthia. Un messager du Domaine est venu à sa rencontre peu après notre arrivée à la Marche de la Camarde l’informant de je-ne-sais quel évènement sur le front. Il ne lui en fallait pas plus pour délaisser ma charmante compagnie ! Elle a tout de même envoyé prévenir chez elle de mon arrivée, mais j’avais quelques doutes quant aux consignes qu'elle y donnerait me concernant. Allais-je être présentée comme une nouvelle servante, une mercenaire, une saltimbanque ? Avec cette Conti, tout était possible.

Ainsi donc laissée seule, je m’empressais de dénicher quelques informations en ville sur les hôtes de cette imposante demeure. Visiblement, il n’y avait plus que les enfants Conti à résider ici. Tide, qu’on voyait peu, toujours en guerre, et un certain Reno, bellâtre musculeux aux ordres de sa sœur. Le père, quant à lui, avait été déclaré mort ou disparu depuis quelques années. La famille semblait néanmoins appréciée par les habitants que je rencontrais et nombreux d’entre eux me parlaient du fils cadet avec chaleur. Il les avait déjà aidés à plusieurs reprises à calmer ou à faire reculer les forces coloviennes qui asservissent le pays.

Tu te douteras, ma tendre Sœur, que j’avais pris soin de mettre tous les atouts de mon côté quand je me présentais au domaine pour la première fois. La bâtisse était impressionnante et somptueuse, mais d'une richesse mesurée. Elle n'était pas de cette opulence exubérante dont font preuve certains nantis de la Côte d'Or, par exemple. En entrant dans la cour, je rencontrais un jeune homme en pleine séance d’exercices. Je t’avouerai que l’espace d’un instant, je me suis sentie rougir à la vue de ce torse nu et musclé. Des pensées indisciplinées m’assaillirent, me rappelant avec stupeur la dernière fois où j’avais pris un peu de bon temps sans que cela ne soit lié à une "affaire" pour Notre Mère… Passons…
Cet homme, c'était Reno Conti. Dès qu’il m’aperçut, il se révéla être un vrai chien fou. Il n’avait pas peur de flatter et j’ai cru deviner à sa façon d’agir qu’il était aussi surpris que moi de cette rencontre. A ce jour, je n’ai toujours pas osé demander ce que Tide Conti a pu lui raconter sur moi… Quoiqu’il en soit, il me fit rapidement l'effet de quelqu'un facilement manipulable. Quelques décolletés, maladresses et mensonges bien placés devraient suffire à le convaincre de m'aimer... J’espère simplement qu’il ne me faudra pas trop de temps pour obtenir ce que je veux…

Le jour décline ma Sœur, et les ombres glissent sur mon parchemin. Je trouverai plus de courage au matin pour te conter la suite de cette rencontre, et comment nous avons notamment chassé des Coloviens et renvoyé en Oblivion des créatures daedriques ! Pour l’heure, je suis juste épuisée et fourbue ! Je te fais parvenir néanmoins cette missive dès ce soir, en espérant que tu la recevras dans de meilleurs délais!

Que tes nuits soient sereines,
Rayon de lune capturé par ma lame,
Où que tu sois,
Je veille sur toi,

Ta Soeur,
Iveri Sarothril


P.S. Au fait, j’ai trouvé ce petit proverbe khajiiti dans une auberge de Dune. J’espère qu’il te plaira :
« Si vous voulez rendre un combat ennuyeux, livrez-le loyalement »


Dernière édition par SherKey le Jeu 29 Mar - 12:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
SherKey
Contributeur
Contributeur
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 03/09/2017

MessageSujet: Re: Correspondance personnelle   Jeu 29 Mar - 12:03

Ma Soeur,

L'heure est grave. Aide-moi!
Le passé ressurgit, quelqu'un tente de me faire chanter.

Un dessin du Maître est réapparu.
Aide-moi, je t'en prie, à trouver le responsable...

Je te joins le dessin. Détruis le rapidement...


Ta Soeur en détresse,
Iveri Sarothril
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Correspondance personnelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Correspondance personnelle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le personnel d'HabboGold
» La salle de jeux vidéo de Kruggy
» Non disponibilité personnelle
» Mine anti-personnel, anti-char ?
» recherche de tournoi+petit coup de gueule personnelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Elder Scrolls Online - Triskelion :: Les Parchemins du Triskelion (Partie RP) :: Autel de Xarxès :: Le Recueil-
Sauter vers: