The Elder Scrolls Online - Triskelion

[ Coalition du triskelion ]
Guilde de roleplay intégral (RPvE) et multi-factions sur TESO (Europe, PC/Mac)
 
AccueilParcheminsFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Légendes d'Alinor : Altarya, la dame au cygne

Aller en bas 
AuteurMessage
Ajaxandriel
Haut-administrateur
Haut-administrateur
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 03/03/2014
Age : 31
Localisation : Pas-des-Nuées

MessageSujet: Légendes d'Alinor : Altarya, la dame au cygne   Sam 6 Aoû - 20:54



Légendes d'Alinor : Altarya, la dame au cygne
Par un anonyme


Vous le savez, nous autres bardes de l'Archipel sommes assez friands de rumeurs aux accents féeriques et de récits d'exploits effleurant le mythe. Les plus fameux de ces dernières années sont bien sûr ceux d'Ayrenn, celle qui allait devenir notre Reine à Alinor et la dirigeante du Domaine aldmeri. Laissez-moi vous présenter une autre dame qui, sur ses traces, n'a en fait rien à lui envier. Si ce n'est, peut-être ! la place au sommet de toute la cérémoniarchie.
Je veux parler de celle qui porte le nom d'Altarya.

Car l'histoire de l'épouse de l'évanescent mais fameux sapiarque de l'Éthique, Celestras, est nimbée de mystère ! Tout comme son palais de Givreciel est nimbé par les nuées qui le cachent à la vue des mortels, par-delà les cimes montagneuses d'Eton Nir.

Ceux qui ont rencontré cette étonnante et gracieuse créature ont été frappés par la pâleur de son teint et de sa chevelure. Comme si elle portait, en son portrait-même, toute la saveur glacée du nom de sa lignée : Givreciel.
Cela ne fait aucun doute pour le poète ! Oui, Altarya, la Dame au Cygne, n'est autre qu'une Elfe des neiges ! La dernière de son espèce peut-être. Une relique vivante, une ultime survivante, du peuple disparu.

Comment cela se peut-il, me demanderez-vous, alors qu'elle ne laisse paraître le moindre signe de l'âge !

Les plus prosaïques penseront qu'elle descend de descendants de descendants de réfugiés, dont la généalogie nous ferait remonter loin dans la Première Ère, en passant par l'Ayleidoon. Mais permettez-moi de vous présenter les deux légendes les plus vraisemblables à mes yeux, car les plus édifiantes.

Selon la première, c'est Celestras lui-même, connu pour avoir longuement cherché à repousser les limites de la réalité, qui aurait tenté de reproduire en son temps l'extraordinaire haut-fait des temps de l'Aube, quand Xarxès l'Historien créa sa compagne Oghma de toutes pièces, à partir des meilleurs personnages des histoires qu'il consignait ! Fasciné par le peuple éteint des Falmer, dont il étudia les vestiges en Bordeciel, Celestras serait parvenu à rencontrer sa moitié par-delà les époques et les ères.
Il aurait alors usé de ses incroyables pouvoirs pour littéralement l'extraire du passé, et lui faire connaître une vie à son époque, fondant - ou re-fondant - le royaume de Givreciel à l'abri des sommets de notre archipel.

Selon la deuxième version de l'histoire, Altarya aurait en fait été maintenue hors du temps et de Mundus depuis cette époque reculée, en siégeant auprès de Mérid-Nunda, dans son royaume des Chambres Colorées, jusqu'à sa rencontre avec Celestras et son retour sur Nirn. Certains soutiennent en effet d'elle qu'elle a les faveurs du Prince Daedra Méridia, mais ce n'est peut-être là que diffamation typique des Brétons impies.

D'Alinor à Auridia, ceux qui peuvent en parler ne mentionnent que sa dévotion pour Magnus, sa révérence pour Anuiel, et la pieuse éducation qu'elle donna à son enfant Ajaxandriel.

Revenir en haut Aller en bas
http://triskelion.forumactif.com
Ajaxandriel
Haut-administrateur
Haut-administrateur
avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 03/03/2014
Age : 31
Localisation : Pas-des-Nuées

MessageSujet: Re: Légendes d'Alinor : Altarya, la dame au cygne   Mar 9 Oct - 5:16

Altarya, la matriarche au Cygne : une légende revisitée
Par Antarius Scorpio

Pour la commission de la diplomatie et des échanges culturels de la très-juste Sécession Impériale

Après ces quelques années passées à mener des investigations au sujet du prophète Celestras afin de me rapprocher de la Coalition du triskelion et en saisir la vision profonde, me voici forcé d'admettre que le "Visionnaire" reste un personnage insondable, et plus concrètement, tout simplement introuvable. J'ose espérer que nos clercs mobilisés pour éplucher les archives du Couchant, grâce à la récente ouverture des frontières, nous offriront prochainement une piste qui permettra enfin de le rencontrer et l'interroger de vive voix.
Mais en attendant, de telles pistes nous ramènent invariablement à son épouse, Dame Altarya.

Nul n'ignore que la rumeur prête à Celestras autant d'attributions prestigieuses que de surnoms : le prophète, le Visionnaire, l'Égaré, à la fois érudit de l'ordre psijique sur Artaeum, membre de l'ordre des Sapiarques, haut patriarche de son royaume au Couchant, et même temporaire membre du Thalmor. Mais ce voile de superlatifs bien typique des altmers n'épargne pas sa compagne.

Altarya, la Dame au Cygne, la matriarche de Givreciel, n'est pas seulement l'épouse du sapiarque Celestras et la souveraine de Givreciel, c'est aussi l'inspiratrice de nombreuses quêtes par-delà Tamriel, une figure omniprésente du Triskelion, ainsi qu'une légende foisonnante colportée par des bardes, qui font d'elle la porteuse du Soleil, accompagnée d'un loup polaire mythique, maîtresse des neiges éternelles et de la lumière de l'Aube, compagne de route du Prince Méridia, voire égérie d'Anu, quasi-divinisée.

Nous sommes parvenus à nous procurer un résumé assez complet de ces mythes modernes, tel l'opuscule ci-joint.

Altarya y est décrite comme la dernière représentante de la race éteinte des Elfes des neiges, qui peuplaient Bordeciel à l'ère méréthique avant d'être remplacés par les humains d'Atmora. Bien que cela soit évidemment impossible, les saltimbanques à l'imagination débordante n'ont pas manqué de propager leurs hypothèses sur le sujet, qui tiennent davantage de la poésie flatteuse que de sources historiques.
Pour certains, ce prodige serait un haut-fait de Celestras lui-même. Une version prétend ainsi qu'il serait allé chercher sa belle au tréfonds des âges, en défiant les lois du temps linéaire, tandis qu'une autre va jusqu'à avancer qu'il l'aurait simplement créée ex-nihilo à partir de récits antiques, ce qui ferait d'elle une entité littéralement artificielle.
Pour d'autres, elle aurait erré en Oblivion dans le royaume de Méridia jusqu'à notre ère.
Les apologues les plus crédibles suggèrent quant à eux, que si la lignée des Givreciel peut effectivement remonter au temps des Ayléides, ou des Falmers, Altarya elle-même n'en serait qu'une lointaine descendante même en tenant compte de la longévité avantageuse des elfes.

Les attestations sérieuses la concernant de ces dernières années émanent de Hauteroche, de la part des royaumes brétons ou des Direnni, où j'avais effectivement eu la chance de la rencontrer en personne alors que je concluais mon traité de la Géopolitique contemporaine.
Bien qu'il soit indéniable que son apparence physique ait pu nourrir des récits fantasmés, la Dame au Cygne n'est autre qu'une haute-elfe bien terrestre et bien ordinaire, quand on sait observer la matière en présence, au-delà des auras magiques destinées à impressionner les superstitieux.

J'ai également pu correspondre avec son propre fils, Ajaxandriel, qui nous indique qu'il ne s'envisage pas lui-même comme l'enfant d'une créature aethérique, mais bien d'une personne faite de chair et d'os. Je ne suis d'ailleurs pas loin de penser qu'il en arrive aux mêmes conclusions, même s'il se garde bien de lever le doute, sûrement trop satisfait de cette aura de mystère et de l'incompréhension de la part des races "moins avancées"...

J'en viens donc à mes conclusions au regard de toutes ces informations et des premiers rapports nous parvenant du Couchant.

La haute matriarche de Givreciel, dont le palais serait localisé près de la côte nord de Couchant et les terres, sises entre les montagnes inaccessibles au-delà du Pas des Nuées, existe réellement en tant que personne physique.
Mais cette personne physique n'est pas une Elfe des neiges ayant traversé les ères.

Il s'agit simplement d'une jeune actrice haute-elfe, choisie il y a quelques siècles par Celestras, et dont l'identité aura été perdue ou effacée des mémoires. Une simple saltimbanque au profil adéquat, sélectionnée pour revêtir et endosser le rôle d'Altarya, personnage légendaire de l'ère méréthique. L'appropriation d'un tel mythe évoquant la survie de la civilisation falmer, et son retour pour surmonter l'invasion humaine, eut effectivement une forte portée métaphorique. Elle procura une aura de légitimité pour asseoir l'autorité politique de Givreciel et son roi-sapiarque.

Le folklore de la Maison des Rêveries compte en effet un personnage similaire, représenté par un masque traditionnel, nommé « Neige » ou encore « Neige scintillante ».

Peut-être qu'Altarya était déjà le vrai prénom de cette actrice, ou peut-être fut-il un pseudonyme qui finit canonisé au fil des ans.

Quoiqu'il en soit, si l'Altarya que nous connaissons est effectivement une création de Celestras, c'est bien en tant que personnage incarné par l'actrice qu'il épousa, et non en tant qu'homoncule tiré d'Oblivion ou d'on ne sait quel miracle chronomantique.
Revenir en haut Aller en bas
http://triskelion.forumactif.com
 
Légendes d'Alinor : Altarya, la dame au cygne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PKM : Diamant & Perle : Éveil des Légendes
» [Niort 1458] Mariage de Messire Emeric et Dame Lisou
» Tournoi des conteurs de Légendes [59]
» Racontez nous nos légendes
» Salle des contes et légendes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Elder Scrolls Online - Triskelion :: Les Parchemins du Triskelion (Partie RP) :: Autel de Xarxès :: Le Recueil-
Sauter vers: